kayena

Comment l’Algérie a remporté la «guerre médiatique» contre l’Egypte PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Chronique
Écrit par Amira SOLTANE - KAYENA   
Mercredi, 18 Novembre 2009 22:48
AddThis Social Bookmark Button

«La solidarité n’existe pas: n’existe qu’une coalition d’égoïsmes. Chacun reste avec les autres pour se sauver soi-même.»
Francesco Alberoni "Extrait de Vie publique et vie privée"

La guerre médiatique entre l’Egypte et l’Algérie a le mérite de lever le hidjab sur nos insuffisances en matière de l’audiovisuel. L’Algérie, qui ne possède pas de télévisions privées, a répondu à l’acharnement médiatique de quatre télévisions privées égyptiennes: Dream TV, Nile Sport, Modern Sport et Hayat par une presse écrite privée, très agressive et directe, plus particulièrement la presse arabophone qui a fait voir des vertes et des pas mûres aux Egyptiens, les obligeant même à organiser des débats de plusieurs heures et même à faire un front pour leur répondre.

Les Algériens, qui avaient perdu tout espoir d’équilibrage audiovisuel par l’Entv, ne doivent leur succès audiovisuel que grâce à l’aide et au soutien d’une poignée de télévisions françaises, solidaires de l’Algérie et de son équipe nationale. France2, M6, Direct 8, et surtout Canal+ qui a fait plus pour l’équipe nationale algérienne que pour son équipe française, alors que celle-ci n’était pas encore qualifiée au Mondial 2010. Mieux encore, le groupe Canal+, sponsor également de l’équipe de France, a décidé de rediffuser quelques minutes avant le match capital entre l’Egypte et l’Algérie, sur son canal maghrebin, le reportage réalisé par le journaliste français, Guillaume Pivot, sur l’équipe nationale algérienne lors de la virée d’enfer au Caire.

Cette nouvelle épreuve médiatique a permis de connaître aussi la force des médias privés algériens dans le monde arabe. La montée en puissance d’Echourouk, la domination d’Al Khabar et l’arrivée d’Ennahar, sur la scène médiatique arabe inquiètent sérieusement les médias écrits égyptiens, qui voient d’un mauvais oeil ces médias algériens repris par les Netswork arabes Al Jazeera ou Al Arabya. Même si les journaux algériens ne sont pas vendus (on se demande pourquoi d’ailleurs) dans les pays arabes, notamment en Egypte, la diffusion de leurs articles sur leur site Internet et surtout la mise en ligne des vidéos mettant en cause les Egyptiens, ont considérablement offensé les responsables égyptiens et gêné les responsables algériens du secteur. Ce qui explique la sortie du secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la communication, Azzedine Mihoubi, qui a dénoncé sur Al Jazeera l’attitude des médias égyptiens qui ont attisé la haine contre les Algériens, contribuant grandement au dérapage de jeudi dernier. Malgré leurs efforts de passer sous silence ou de minimiser les faits dans les médias lourds publics algériens, la riposte des médias privés algériens a été sans détour. Le grand étonnement vient des médias audiovisuels français et même marocains, qui, à la surprise générale, ont soutenu médiatiquement les Algériens, alors que les relations politiques entre l’Algérie et la France et même le Maroc sont actuellement au plus bas. Les chaînes françaises suivies ensuite par les télévisions marocaines, ont été les premières à diffuser les images de l’attaque égyptienne contre le bus de l’EN. Certains analystes expliquent cela par le fait que les télévisions françaises ont adopté l’EN du fait que la majorité des joueurs algériens évoluent, ou ont évolué en France. A cela s’ajoute le partage de cette culture et une histoire commune.

Les Français souhaitent en fait que l’Algérie se qualifie au Mondial. Quant aux Marocains, après l’élimination de leur équipe du Mondial, ils ont jeté leur dévolu sur l’équipe algérienne, en raison de la haine qu’ils portent à l’Egypte et sa culture d’Oum Dounia.

L'Expression
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Novembre 2018 > »
D L M M J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Images Aléatoires

tp-mazembe.jpg

PROVERBE DU JOUR

Quiconque ira verra ; celui qui restera n'aura rien. [PROVERBE AFRICAIN]