kayena

Selon le président de la RATP PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Dernière
Écrit par Farah Bachir-Chérif   
Mercredi, 11 Mai 2011 00:57
AddThis Social Bookmark Button

Le métro d’Alger sera mis en service en décembre ou en janvier prochain

Selon le président de la RATPLe métro d’Alger, qui est en construction depuis trente ans, pourrait enfin être mis en service d’ici à la fin de l’année ou au plus tard janvier, a déclaré hier Pierre Mongin, président de la RATP, sur la chaîne d’informations France 24.

Ce même responsable a ajouté : «Il y a eu un certain nombre d’événements politiques tragiques [...] qui ont retardé profondément et durablement ce projet. Aujourd’hui les choses sont en très bonne voie.» «D’ici la date de la mise en service du métro, nous espérons pouvoir l’exploiter à la RATP puisqu’on a été choisis par appel d’offres pour le faire par les autorités algériennes», a précisé M. Mongin. Il a relevé que «l’agglomération d’Alger est une très grande ville, qui est  encombrée et qui a besoin maintenant de transports publics».

Rappelons que, dimanche dernier, le ministre  des Transports,  M. Tou, a déclaré que le métro d’Alger sera réceptionné le 31 octobre prochain, selon le planning remis (au ministère) par les sociétés chargées de la réalisation de ce projet.   D’une longueur initiale de 9,5 km desservant sur dix stations les communes de Bachdjarah, El Magharia, Hussein Dey, Sidi M’hamed et Alger-Centre, le métro d’Alger comprend plusieurs extensions en vue d’atteindre un réseau de 40 km allant de Dar El Beïda à Draria à l’horizon 2020. Il s’agit, en particulier, de haï El Badr-Aïn Nâadja et de la Grande Poste-place des Martyrs dans une première phase avant de desservir d’autres destinations comme Bab Ezzouar, Baraki, Chevalley, Cheraga, Ouled Fayet et Draria.   

Lancé en 1980, le métro d’Alger comprend une vingtaine de kilomètres de lignes mais sa construction a ralenti durant les années noires du terrorisme de  la décennie 90.    La RATP a décroché en 2007 un contrat pour la mise en service et l’exploitation de la nouvelle ligne de métro pour une période de huit ans.   Ce projet aurait coûté 90 milliards de dinars, sans inclure les travaux d’extension dont une bonne partie a été déjà engagée et qui devraient porter à 139 milliards de dinars le coût total du projet, rappelle-t-on.Pour rappel, un premier tronçon du tramway long de 7,2 km (sur une longueur totale de 24 km) a été mis en service dimanche dernier.

La Tribune
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Janvier 2018 > »
D L M M J V S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Images Aléatoires

641.jpg

PROVERBE DU JOUR

Celui qui aime à demander conseil grandira. [PROVERBE CHINOIS]