kayena

Restauration de la basilique Notre Dame d'Afrique : PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Dernière
Écrit par BMS1927   
Vendredi, 18 Décembre 2009 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Achèvement des travaux en juillet 2010

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUELa restauration de la basilique Notre Dame d'Afrique, s'achèveront en juillet 2010, honorant ainsi le planning prévisionnel tracé, a-t-on appris auprès de l'entreprise chargée des travaux. La restauration de cet édifice religieux, construit il y a près de 150  ans sur les hauteurs d'Alger et dont le style éclectique s'inspire de références  romanes, byzantines et mozarabes, a débuté en fin 2007.

"Les délais de restauration de la basilique ont été fixés à 36 mois  et cette période sera respectée. Théoriquement, les travaux s'achèveront en  juillet 2010", a affirmé à l'APS, Christian Pons, directeur des centres de travaux  de l'entreprise "Girard", spécialisée en monuments historiques."Nous n'avons pas de problèmes pour les délais d’achèvement de ces travaux  de restauration", a-t-il affirmé.  A propos des conditions de travail dans le chantier, M. Pons a évoqué  quelques "contraintes" et "difficultés" d'ordre administratif rencontrées, notamment,  pour l'importation de France du matériel et des matériaux nécessaires aux travaux.   Ceci a amené l'entreprise, a-t-il relevé, à "précipiter les commandes du matériel spécifique à la restauration de deux à trois mois à l'avance" dans  le but d'éviter une éventuelle rupture de stocks qui retarderait l'avancement  des travaux.  Il a ajouté que l'équipe d'ouvriers a aussi fait face à quelques contraintes  météorologiques causées par les rafales de vents fréquents au niveau du site  dans lequel se trouve la basilique et qui fait face à la mer.

Par ailleurs, M. Pons a indiqué qu'un "chantier-école" de formation en taillage de pierres et de maçons de monuments fonctionne parallèlement au  chantier de restauration. Une trentaine de stagiaires ont été formés dans ce  cadre, a-t-il fait savoir.   Durant toute la durée des travaux l'activité cultuelle de la basilique  n'a pas cessé de se dérouler, a-t-il tenu à souligner.   

Concernant les techniques de restauration utilisées, le maître d'œuvre  de la restauration de la basilique Notre Dame d'Afrique, l'architecte Xavier  David, a indiqué qu'"un édifice comme celui-là est restauré avec les techniques  qui ont permis de le construire". "Nous essayons de travailler avec les mêmes pierres, utiliser les mêmes  techniques de badigeon que celles du 19e siècle et faire appel, pour la restauration  des vitraux, à des professionnels qui maîtrisent les techniques du vitrail de  cette époque", a-t-il précisé, soulignant qu'"il s'agit de reconstituer l'édifice  et son intégrité physique et esthétique".  Le fait que la basilique soit située dans une zone sismique, des études de confortements parasismiques ont été élaborées afin de prémunir l'édifice  contre de nouveaux séismes, a-t-il indiqué, ajoutant que ce lieu de culte a  été "sérieusement endommagé" par le séisme de mai 2003. Il a précisé, à cet égard, que des confortements à base d'inox et de  carbone ont été effectués pour "consolider dôme, clochetons, nef et toiture",  parties qualifiées de "fragiles".   Pour sa part, le directeur des projets de l'association Diocésaine  d'Algérie, initiatrice du projet de restauration, Dominique Henry, a expliqué qu'il s'agit d'un travail "très conséquent".  "Ce ne sont pas de simples travaux d'entretien. On ne fait pas d'embellissement  proprement dit, on reprend toutes les structures de l'édifice qui ont été  fragilisées, avec plusieurs objectifs, dont le plus important est la sécurité  du public à l'intérieur et à l'extérieur de la basilique", a-t-il dit.

Située sur la commune de Bologhine, au sommet d'un promontoire dominant la Méditerranée, la basilique Notre Dame d'Afrique a été édifiée au milieu  du 19e siècle. Le gros oeuvre a été réalisé en 1866 et l'édifice a été achevé  et consacré en 1872.   Sa restauration qui revêt plusieurs dimensions représente "un grand  projet de sauvetage d'un patrimoine culturel de qualité et de promotion du dialogue  interculturel", selon l'association qui estime que "la sauvegarde de ce patrimoine  historique, culturel et architectural, sans laquelle la pérennité du bâtiment serait rapidement compromise, n'a pas d'autre signification".

EL MOUDJAHID
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Septembre 2018 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Images Aléatoires

credit-immobilier.jpg

PROVERBE DU JOUR

Quand on commence à compter, on ne s'arrête plus. [PROVERBE ARABE]