kayena

Lutte contre la corruption: PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Évènement
Écrit par Z. Mehdaoui - KAYENA   
Mardi, 09 Février 2010 01:19
AddThis Social Bookmark Button
Louisa Hanoune parle de deux poids, deux mesures

La porte-parole du parti des Travailleurs (PT) Louisa Hanoune a salué, hier, la lutte que mènent les autorités contre la corruption mais affirme, en parallèle, «qu'on ne peut pas lutter avec les institutions et tous ceux qui ont généré cette corruption» .

Louisa Hanoune est convaincue que sans la séparation des pouvoirs et l'indépendance de la justice, il n'y aura pas d'efficacité contre ce fléau de la corruption dont les germes remontent, a-t-elle déclaré, au règne du parti unique. S'exprimant à l'occasion d'une conférence de presse, organisée au siège de son parti à El-Harrach, Hanoune a évoqué ce qu'elle qualifie de «deux poids deux mesures» dans cette lutte des pouvoirs publics. Elle citera, notamment, le cas du secrétaire général du ministère des Travaux publics incarcéré depuis quatre mois alors que son inculpation, ajoute-t-elle, n'a pas été formellement établie. En parallèle, soutient encore la porte-parole du PT, certains, sont dehors jouissant de leur liberté, même s'ils ont été mis sous contrôle judicaire.

Louisa Hanoune qui, tout en se disant respecter la présomption d'innocence de tout le monde, s'interroge, cependant, sur le cas, dit-elle encore, de certains ministres et hauts responsables qui ont été cités dans la presse et qui n'ont jamais été iniquités.

«On ne veut pas que des lampistes paient à la place des autres» tonne la conférencière qui plaide pour une rupture avec les anciennes pratiques.

Même si Louisa Hanoune dit clairement qu'elle soutient la démarche et «les bonnes intentions» du gouvernement, dans la lutte contre la corruption, elle émet de sérieuses réserves quant à la finalité de cette «campagne» si de nouvelles instituions ne sont mises en place. «On ne peut pas faire du neuf avec du vieux» ajoute Hanoune qui s'interroge, par ailleurs, sur ce qu'elle qualifie de «campagne de dénigrement contre la Sonelgaz». Cette dernière a versé au Trésor public trois milliards de dinars, poursuit la conférencière en expliquant qu'il existe une volonté de casser cette entreprise pour pouvoir la privatiser. Auparavant, l'ancienne candidate à l'élection présidentielle a abordé la situation économique et sociale du pays.

Même si des avancées notables sont constatées, dira Louisa Hanoune, il reste encore beaucoup à faire. Ainsi pour faire face à la spéculation entretenue ces derniers jours sur certains produits de large consommation dont les prix ont connu une hausse subite, la porte-parole du PT propose de réhabiliter les grandes surfaces (Les souks El-Fellah notamment) sous la supervision de l'autorité publique pour permettre aux citoyens de s'approvisionner à des prix raisonnables. Ces grandes surfaces existent même dans les pays développés ajoute Hanoune. Cette dernière ira même jusqu'à suggérer de distribuer des «bons», comme cela se fait au Venezuela.

La porte-parole du PT a plaidé, hier, pour un retour du «monopole de l'Etat sur le commerce intérieur». C'est un moyen efficace d'amener les commerçants et autres spéculateurs à revoir leurs prix et leur copie, selon la conférencière qui n'hésite pas, par ailleurs, à critiquer l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), l'Union européenne (UE) et la zone arabe de libre échange (ZALE).

«Les responsables reconnaissent, enfin, que notre jugement sur l'accord d'association avec l'UE est juste» lance Mme Hanoune qui ajoute que l'Union européenne traverse une crise sans précédent et par conséquent à plus que jamais besoin de notre argent.

Louisa Hanoune a, par ailleurs, appelé les responsables à faire le bilan de tous les secteurs, depuis l'année 1993. «La nouvelle orientation économique nécessite de nouvelles institutions et des garde-fous» souligne la porte-parole du PT qui dit que même s'il y a des avancées, il existe encore des blocages et des obstacles érigés par des «centres d'intérêts maffieux». Concernant les grèves des praticiens de la Santé, la porte-parole dira qu'elle soutient leur mouvement et tous les autres mouvements syndicaux.

Le Quotidien d'Oran
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Bannière

Évènements

« < Novembre 2018 > »
D L M M J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Images Aléatoires

omra.jpg

PROVERBE DU JOUR

Quiconque ira verra ; celui qui restera n'aura rien. [PROVERBE AFRICAIN]