kayena

Evocation
Cinquantenaire de la mort d’Albert Camus PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Evocation
Écrit par Sarah Haidar - KAYENA   
Mardi, 05 Janvier 2010 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Le fervent défenseur de l’humain


Cinquantenaire de la mort d’Albert CamusLe monde célébrait, hier, le cinquantième anniversaire de la mort d’Albert Camus (1913-1960). Marquant le début de cette année 2010, cet événement revêt une importance capitale et une forte symbolique pour ce qui est de la sauvegarde du patrimoine et de la pensée camusiens.
 
Colloque sur Houari Boumediène à Souk Ahras PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Evocation
Écrit par A. Djafri - KAYENA   
Lundi, 28 Décembre 2009 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Un homme et une époque revisités


Colloque sur Houari Boumediène à Souk AhrasL’auteur de « Nous sommes avec la Palestine, coupable soit-elle ou victime », « Les hommes ne vont pas au paradis le ventre creux », et bien d’autres phrases programmes qui sont encore d’actualité, ne démérite pas le respect que lui voue son peuple, trois décennies après sa disparition.
 
LE 27 DECEMBRE 1978: IL Y’A 31 ANS, HOUARI BOUMEDIENE : PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Evocation
Écrit par Riad - KAYENA   
Samedi, 26 Décembre 2009 02:47
AddThis Social Bookmark Button

Un véritable leader du tiers-monde

Un véritable leader du tiers-mondeLe 8 mai 1945, Boumediene a dit : « Ce jour-là, j'ai vieilli prématurément. L'adolescent que j'étais est devenu un homme. Ce jour-là, le monde a basculé. Même les ancêtres ont bougé sous terre. Et les enfants ont compris qu'il faudrait se battre les armes à la main pour devenir des hommes libres. Personne ne peut oublier ce jour-là. »
 
Après le décès du professeur PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Evocation
Écrit par LAKHDAR BRAHIMI - KAYENA   
Jeudi, 05 Novembre 2009 00:56
AddThis Social Bookmark Button

Ouabdesselam, fondateur de polytech Hommage à un maître disparu

Ouabdesselam, fondateur de polytech Hommage à un maître disparu Le professeur Abdelaziz Ouabdesselam est mort. Je le savais gravement malade ces derniers mois et je m’attendais à cette triste nouvelle. Elle fut néanmoins reçue avec une peine d’autant plus profondément ressentie que, me trouvant à l’étranger, je n’ai pas pu me joindre à sa famille, à ses amis, à ses collègues et à ses anciens élèves qui ont pu l’accompagner à sa dernière demeure.
 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 3

Évènements

« < Octobre 2018 > »
D L M M J V S
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Images Aléatoires

petit-fute-00.jpg

PROVERBE DU JOUR

Quand on commence à compter, on ne s'arrête plus. [PROVERBE ARABE]