kayena

Nouvelles
APRÈS LES CRITIQUES DES EURODÉPUTÉS À BRUXELLES PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Amar R   
Dimanche, 21 Décembre 2014 17:36
AddThis Social Bookmark Button


UE : Alger prépare la riposte

APRÈS LES CRITIQUES DES EURODÉPUTÉS À BRUXELLES
UE : Alger prépare la riposteLe ministère des Affaires étrangères prépare une offensive diplomatique en direction de ses partenaires de l’Union européenne, visant à dissiper la perception négative de l’image de l’Algérie développée récemment par certains eurodéputés.

Lors d’une réunion des représentants du corps diplomatique accrédités au sein des pays de l’Union européenne, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a fait état, hier, au siège de son département, de propositions d’action visant notamment à corriger “cette perception négative” de l’image de l’Algérie et d’agir en vue de brider ce sentiment anti-algérien, d’autant plus qu’elles sont basées sur “des éléments subjectifs” chez certains eurodéputés.
Il s’agit ainsi de présenter de “manière claire et offensive” les réformes politiques et économiques en l’Algérie, lors des prochaines rencontres dans le cadre de l’accord d’association, qu’il est question de rentabiliser au mieux, à l’image de la réunion de haut niveau devant avoir lieu, en février, à Alger. En abordant les relations de l’Algérie avec l’Union européenne, l’un des représentants diplomatiques de l’Algérie auprès de l’Union européenne, à Bruxelles, a d’abord relevé le tableau contrasté entre les bonnes relations politiques et économiques de l’Algérie avec chacun des membres de l’UE et la perception négative développée par certains eurodéputés, qui ont fait état d’“incertitudes” sur les plans politique et économique.
Il s’est interrogé, à ce sujet, si “l’attitude suspicieuse de l’Algérie à l’égard de certains programmes, dont la politique européenne de bon voisinage” n’en est pas la cause. Tout autant qu’il ne s’agissait, en fait, d’“attitude préméditée des eurodéputés vis-à-vis de l’Algérie”, qui font pression sur la commission des affaires étrangères de l’UE, “pour gagner des avantages sur l’accord d’association”.
Dès lors, le chef de la diplomatie algérienne a insisté sur l’impératif de dissiper “cette absence de clarté”, à travers une politique nationale cohérente en direction des partenaires de l’Algérie, à l’image de celle développée par nos voisins, qui ont mis en place une stratégie devant régir leurs relations avec l’UE, pour les cinq ans à venir. Nombre de points ont été abordés, par ailleurs, lors de cette rencontre, notamment les répercussions de la chute du prix du pétrole sur l’économie nationale.

Cette réunion au cours de laquelle les diplomates présents, dont Bruxelles et Paris ont été instruits à plus d’offensive diplomatique, intervient alors que les relations entre l’Algérie et l’Union européenne viennent de connaître une polémique sans précédent, suite aux récentes déclarations de responsables de l'UE à la presse algérienne.
Ces déclarations en “off” venaient de succéder à une visite d'une délégation de l'Union européenne conduite par le chef du département Maghreb, Bernard Savage, durant le mois de novembre, qui avait également suscité une vive polémique. Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a, en réaction à cela, souligné que “certains responsables au sein de cette organisation européenne se comportent en autocrates”. “L'Algérie a d'excellentes relations avec les États membres de l'UE et des contacts de qualité”, a-t-il souligné, ajoutant que “l'Algérie est un grand associé de l'Union européenne qui a de grands intérêts avec elle”. “Ces intérêts doivent évoluer vers plus d'équilibre”, a encore déclaré le ministre des Affaires étrangères, affirmant que “nous n'acceptons pas l'ingérence des États dans les affaires algériennes ni d'organisations internationales”.

A. R.

Liberté 

 
Cocktail de départ de l'Ambassadeur d'Algérie pour les personnalités canadiennes et le corps diplomatiques PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Ambassade d'Algérie à Ottawa   
Vendredi, 12 Décembre 2014 23:38
AddThis Social Bookmark Button


Le 10 décembre 2014, l'Ambassadeur d'Algérie a Ottawa, SEM Smail Benamara et son épouse ont offert une réception au siège de l'Ambassade, à l'occasion de sa fin de mission à OttawaLe 10 décembre 2014, l'Ambassadeur d'Algérie a Ottawa, SEM Smail Benamara et son épouse ont offert une réception au siège de l'Ambassade, à l'occasion de sa fin de mission à Ottawa.

La réception s'est déroulée avec la présence exceptionnelle du Ministre canadien des Affaires Étrangères John Baird qui tenu a être personnellement présent à cette rencontre et des ambassadeurs et représentants du corps diplomatique, des parlementaires, du sénat et de la chambre des communes,  d'institutions canadiennes et de nombreux amis de l'Algérie.

L'Ambassadeur Benamara a prononcé une allocution  dans laquelle il a fait état des relations entre l'Algérie et le Canada, soulignant leur excellence et leur renforcement grâce notamment aux visites de part et d'autre, en particulier celle de Mme  Michaëlle Jean en 2006 et celles du président Bouteflika en 2008 et en 2011 et des chefs de la diplomatie des deux pays et des multiples forums de coopération mis en place notamment, le protocole concernant les consultations politiques et l'accord aérien entre les deux pays.

Témoin des moments les plus importants dans la consolidation des relations bilatérales entre les deux pays et des deux peuples, Il a, à cette occasion,  tenu à remercier tous les acteurs qui y ont participé, notamment le parlementaires, les hommes d'affaires et la communauté algérienne établie au Canada.

Le Ministre Baird a pour sa part  indiqué que les deux pays ont balisé le chemin pour une coopération plus dense et plus dynamique et a tenu à remercier l'Ambassade Benamara pour l'immense travail accompli dans ce cadre et qui a permis de doter la relation bilatérale de nouveaux atouts. Il a également réaffirmé son intention de retourner en Algérie et probablement pour coprésider avec son homologue algérien, le comité  des Nations Unis sur le Sahel prévue en mars prochain en Algérie.

Par ailleurs, la ministre québécoise des Relations  internationales et de la Francophonie Madame Christine St- Pierre , qui n'a pas pu, en raison des mauvaises conditions climatiques, faire le déplacement à Ottawa, a adressé un message très chaleureux à l'Ambassadeur Benamara qui a été lu devant l'assistance, relevant son empreinte dans le renforcement des relations entre l'Algérie et le Québec et le félicitant pour la mission accomplie. Elle a notamment évoqué la visite mémorable effectué par Son Excellence le Président Bouteflika en octobre 2008 à Québec, en qualité d'invité d'honneur ainsi que l'ouverture d'une ligne arienne entre Montréal et Alger.

A cet égard, elle a annoncé la décision du gouvernement du Québec de décerner à l'Ambassadeur d'Algérie la médaille de l'Assemblée nationale du Québec en guise de reconnaissance pour son engagement constant et son rôle dans le renforcement des liens d'amitié et de coopération entre l'Algérie , le Québec et le Canada.


Ottawa, le 12/12/2014

 

Lire aussi :

LE MOT DE LA MINISTRE DES RELATIONS INTERNATIONALES ET DE LA FRANCOPHONIE, MME CHRISTINE ST-PIERRE, À L'OCCASION DE LA RÉCEPTION D'ADIEU À L'AMBASSADEUR DE LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE, S.E.M. SMAIL BENAMARA

 
Laurent Fabius recadre le débat PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par FAYÇAL ABDELGHANI   
Mardi, 11 Novembre 2014 02:09
AddThis Social Bookmark Button


L’Algérie partenaire indéfectible

Laurent Fabius recadre le débat
L’Algérie partenaire indéfectibleLe ministre français des AE souligne le caractère fort des relations entre l’Algérie et la France. L’Algérie reste un partenaire politique de premier plan pour la solution de tous les conflits régionaux.

Ce n’est pas la première fois que le ministre français des AE livre une telle confidence. Il assure que le partenariat politique et sécuritaire entre les deux pays est « exemplaire ». Sur le dossier malien, il a affirmé que l’Algérie reste la mieux placée dans l’intermédiation, sachant que durant ce mois, un conclave va réunir de nouveau les parties adverses maliennes pour une trêve à long terme.

Idem sur le dossier libyen qui est plus compliqué pour une intervention militaire directe, le premier chef de diplomatie française se range du côté d’une solution politique, excluant ainsi tout mouvement de troupes dans ce pays. La diplomatie algérienne a finalement convaincu le Quai d’Orsay sur l’utilité d’une intermédiation sous les auspices de l’Algérie. Un dossier que Lamamra connait à fond. Pour le ministre français, le débat doit se poursuivre avec d’abord les voisins à la Libye.

Chose qui n’avait pas été envisagée auparavant. Les groupes belligérants libyens, rappelons-le, souhaitent que seule l’Algérie puisse devenir l’interlocutrice pour un règlement politique pour le conflit. Pour ce qui est de la coopération judiciaire, Laurent Fabius a nié tout blocage sur ce plan étant donné que l’affaire des moines de Tibhirine avait pris une tournure fâcheuse suite à certaines déclarations incendiaires sur ce sujet.

« Ce qui m’est indiqué, c’est que les institutions judiciaires françaises sont satisfaites de la coopération avec la justice algérienne », note-t-il. Une polémique que le ministre des AE français veut taire à jamais et notamment en accordant du crédit aux institutions judiciaires algériennes qui sont compétentes et disposent des ressources propres pour toute enquête sur ce sujet.

Laurent Fabius veut donc redorer le blason des relations diplomatiques algéro-françaises en changeant carrément de cap et surtout de style dans les rapports souvent passionnels entre les deux pays. La France vient maintenant consulter l’Algerie sur la question du Sahel, le Moyen-Orient et ses poches de conflits mais également sur la lutte antiterroriste et la menace djihadiste sur son sol. Selon des sources sécuritaires européennes, la France reste le pays le plus ciblé que les autres par les groupes djihadistes transnationaux et particulièrement du Daech.

C’est donc la France qui a besoin de plus de renseignements et d’établir une équité dans son approche sécuritaire avec l’Algérie. Il semble tout de même que sur ce plan, les deux parties ont accordé leurs violons et souhaitent avancer dans le traitement des questions stratégiques de sécurité, sans être court-circuités par les détails et les appréciations de marge. C’est ce que démontrent les déclarations du chef de la diplomatie françaises après celles du ministre de la Défense, Yves Le Drian, dans sa dernière visite à Alger.

Le Midi Libre   

 
LA RUMEUR A SEMÉ LA PSYCHOSE DANS LA RÉGION PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par RABAH KARECHE   
Dimanche, 19 Octobre 2014 20:51
AddThis Social Bookmark Button

Ebola à In Guezzam : vrai ou faux ?

LA RUMEUR A SEMÉ LA PSYCHOSE DANS LA RÉGION
Ebola à In Guezzam : vrai ou faux ?Le black-out des autorités concernées a laissé la panique s’installer dans la ville suite au bruit qui court sur l’apparition d’Ebola à In Guezzam.

La rumeur faisant état de l’arrestation aux frontières d’un ressortissant de l’Afrique de l’Ouest porteur du virus Ebola a semé la panique dans la ville d’In Guezzam, à 450 km au sud de Tamanrasset.

 
Le gouvernement décide d’une mise en œuvre rapide de plusieurs mesures d’amélioration PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Sihem Oubraham   
Dimanche, 19 Octobre 2014 19:04
AddThis Social Bookmark Button


Le Premier ministre préside une réunion interministérielle portant sur les revendications de la police

Le Premier ministre préside une réunion interministérielle portant sur les revendications de la policeUne mise en œuvre «rapide» de plusieurs mesures d'amélioration sur la rémunération, le logement, l'organisation et les conditions du travail, et la représentation des agents de la sûreté nationale, a été décidée à l'issue d'une réunion interministérielle, présidée hier à Alger par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 137

Évènements

« < Septembre 2018 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Images Aléatoires

essais-nuclaires.jpg

PROVERBE DU JOUR

Ne dis pas tes peines à autrui; l'épervier et le vautour s'abattent sur le blessé qui gémit. [PROVERBE ARABE]