kayena

APPLICATION DU RÉGIME INDEMNITAIRE DES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS UNIVERSITAIRES PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Tahar FATTANI   
Jeudi, 28 Octobre 2010 01:42
AddThis Social Bookmark Button

Bouteflika donne son feu vert

Bouteflika donne son feu vertA l’occasion de l’ouverture de la nouvelle année universitaire, le chef de l’Etat annonce officiellement la mise en oeuvre du régime indemnitaire.

A partir de la wilaya de Ouargla, le président de la République a annoncé officiellement la mise en oeuvre du nouveau régime indemnitaire des enseignants universitaires. Dans un discours prononcé hier à l’occasion de l’ouverture de l’année universitaire, le chef de l’Etat s’est dit attentif aux soucis des enseignants et chercheurs universitaires.
C’est ainsi qu’il a déclaré que le régime indemnitaire en question et «attractif et motivant». Il a rappelé qu’il avait promis l’année dernière à partir de la wilaya de Sétif, où il a procédé à l’ouverture de l’année universitaire 2009/2010, que le gouvernement se penchera sur cette question. Maintenant, tout est enfin prêt et son application est mise en place. Cette nouvelle soulagera, certainement, la communauté universitaire. Cette question a fait l’objet de plusieurs années de lutte syndicale.

Le chef de l’Etat n’a pas évoqué les modalités ni le contenu de ce nouveau régime indemnitaire. Mais il vise l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des enseignants universitaires et surtout la réhabilitation de l’enseignant-chercheur qui sera rémunéré à sa juste valeur, selon les revendications des syndicalistes du secteur.

Par la même occasion, le Président Bouteflika a lancé un appel à la promotion de la qualité de l’enseignement supérieur. Il a, également, instruit les responsables du secteur d’accorder plus d’avantages et plus d’intérêt à ce volet dans le but de hisser la qualité de l’enseignement au niveau des standards internationaux les plus élevés, a-t-il demandé.
Il a souhaité plus «de mobilisation afin de remporter les enjeux de la qualité et de l’excellence en matière de formation des élites et des compétences à qui incombe la responsabilité de diriger les institutions de l’Etat et de la société avec mérite», a-t-il déclaré.

Abdelaziz Bouteflika a estimé que l’Université algérienne possède tous les moyens qui vont lui permettre d’atteindre cet objectif et occuper «une place prépondérante» dans les domaines de la connaissance et du progrès technique et dans le classement mondial des universités. Pour y parvenir, le chef de l’Etat lance un appel aux chercheurs et aux enseignants universitaires afin de développer les capacités scientifiques et de recherche, et notamment, à veiller la modernisation des programmes pédagogiques.

Le premier magistrat du pays souhaite faire entrer l’Université algérienne dans une nouvelle ère et en finir avec l’ancienne vision. Cette nouvelle étape franchie par l’Université algérienne se traduit, explique le chef de l’Etat, par les nombreuses mesures incitatives prises par l’Etat. Il s’agit, a-t-il cité, du saut «qualitatif qui réhabilite les enseignants et les chercheurs en leur donnant la place sociale qui leur sied», de l’introduction du principe «de récompense du mérite et rétablisse enfin la reconnaissance par la société des valeurs académiques».
Outre l’ouverture officielle de l’année universitaire, le Président Bouteflika a procédé, par la même occasion, à l’inauguration d’importants projets à caractère socio-économique et culturel. Il s’agit, notamment, de l’inauguration de 6000 places pédagogiques à l’université Kasdi-Merbah, le nouveau siège de la cour de justice, une clinique ophtalmologique algéro-cubaine de 40 lits, un centre anti-cancer, un centre satellitaire au niveau de la 4e Région militaire et la station d’épuration des eaux (Step) entrant dans le cadre du mégaprojet de lutte contre le phénomène de la remontée des eaux dans la cuvette de Ouargla.

S’agissant des nouveaux projets octroyés à cette wilaya, le chef de l’Etat a procédé également à la pose de la première pierre d’un projet de 9 stations de minéralisation d’eau implantées sur le territoire des communes de Ouargla et Rouissat et destinées à améliorer la qualité de l’eau potable, à forte salinité. Notons que dans la matinée d’hier, le chef de l’Etat a eu droit à un accueil chaleureux de la part de la population de la wilaya. Un bain de foule lui a été réservé.

M.Bouteflika qui empruntait une partie du boulevard Si El Haouès, a salué la population locale venue l’accueillir.

L'Expression


 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Juillet 2018 > »
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Images Aléatoires

126901.jpg

PROVERBE DU JOUR

Ce ne sont pas ceux qui savent le mieux parler qui ont les meilleures choses à dire. [PROVERBE CHINOIS]