kayena

Disparu depuis mardi dernier PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Akram El Kébir   
Dimanche, 24 Avril 2011 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Le Pr Kerroumi retrouvé mort au siège du MDS à Oran

Le Pr Kerroumi retrouvé mort au siège du MDS à OranCinq jours après sa disparition, le corps du professeur Ahmed Kerroumi, militant MDS et membre de la CNCD Oran, a été retrouvé sans vie, au siège du parti à 12h45, hier.
C’est un autre militant qui a découvert le cadavre à l’intérieur du local, alors qu’il s’y rendait pour récupérer le cachet humide du parti. Cette nouvelle dramatique n’a pas tardé à faire le tour de la ville, suscitant l’indignation générale.


Une foule s’est rapidement formée en face du local du MDS, composée de camarades, de collègues et d’amis. L’épouse du Pr Kerroumi est arrivée en catastrophe sur les lieux et a réclamé de voir le corps. Effondrés, ses amis étaient comme impuissants, ne trouvant pas grand-chose à dire devant l’ampleur du drame.
La police scientifique est arrivée sur les lieux et a aussitôt procédé à recueillir d’éventuels indices pouvant renseigner sur les circonstances de la mort. Cette triste affaire comporte beaucoup de zones d’ombre. Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’a pas été constaté de trace d’effraction sur la porte du siège du MDS. Seulement cinq militants de ce parti possèdent la clé de leur local, parmi eux feu Pr Kerroumi. Le militant qui a découvert la dépouille, choqué et bouleversé, n’a pas eu la force d’observer de près la dépouille du défunt.

Aussi, on ne dispose pas d’éléments pouvant orienter vers la piste de l’assassinat, de l’accident ou d’un ennui mortel de santé. Kateb Saïd, représentant du MDS à Oran, a déclaré, lors d’une conférence de presse improvisée, que «le militant qui a découvert le corps n’a pas constaté d’odeur cadavérique».
Ce qui laisserait entendre que la victime peut ne pas être décédé le jour ou le lendemain de sa disparition. L’information a été en tout cas divulguée avec des pincettes, et sans aller dans le détail, sans doute afin de ne pas gêner le travail de la police. Mais pourquoi n’avait-on pas cherché le disparu, depuis mardi dernier, au siège du parti ? Pour Kateb Saïd, la raison en est toute simple : les militants du MDS ont une réunion hebdomadaire, qui se tient seulement les lundis.

Si le militant qui a découvert le cadavre s’est rendu au local hier, ce n’est que pour récupérer le cachet, et cela afin de diffuser un communiqué, concernant justement la disparition de Ahmed Kerroumi.
Après que la police scientifique eut fini son travail, le corps du Pr Kerroumi a été transporté à la morgue pour y subir une autopsie afin de déterminer les causes du décès.
Le trouble entoure cette affaire qui a mis en émoi la ville d’Oran, particulièrement les milieux militants où le défunt était connu pour son engagement. Ces milieux qui exigent aujourd’hui que toute la lumière soit faite sur les circonstances du décès.  


Un grand militant de la cause démocratique :

Le Pr Ahmed Kerroumi était un militant politique de la première heure, au service des luttes démocratiques et sociales. Tous ceux qui l’ont côtoyé gardent de lui le souvenir d’un homme d’une grande gentillesse, avenant, affable. Il était également connu pour la grande fermeté dans ses engagements.

Ayant exercé pendant de longues années dans l’enseignement secondaire, en qualité de professeur de philosophie, Ahmed Kerroumi était connu pour avoir été un syndicaliste acharné, qui s’est de tout temps battu corps et âme pour défendre les droits de ses collègues. Après le secondaire, il a intégré l’université, en qualité de professeur en méthodologie, dans la branche de l’information et de la communication.
Son parcours de militant politique a débuté au début des années 1980, où il avait adhéré au PAGS, avant de prolonger son combat aux côtés du parti Ettahadi, et ensuite le MDS, et ce, jusqu’à aujourd’hui.

Fils d’une lignée d’imams, féru de culture islamique, connaissant parfaitement le texte sacré, avec toutes ses exégèses, Ahmed Kerroumi est également un brillant orateur, connu pour être un arabisant progressiste, dont les idées sont aux antipodes de l’obscurantisme.
Il était également très écouté dans les grands débats culturels et identitaires, auxquels il avait souvent participé à Oran.

Sa tragique disparition laisse un grand vide dans le cœur de ses amis et de sa famille, et de ses étudiants, qui voyaient en lui un militant toujours à l’écoute de l’autre, et cela jusqu’au jour de sa mort.

EL WATAN
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Septembre 2018 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Images Aléatoires

desarroi-total.jpg

PROVERBE DU JOUR

Parle si tes mots sont plus forts que le silence, sinon garde le silence. [PROVERBE ARABE]