kayena

VISITE DU MINISTRE ÉGYPTIEN DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, NABIL FAHMI PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Walid AÏT SAÏD   
Lundi, 06 Janvier 2014 00:00
AddThis Social Bookmark Button


L'Egypte sollicite le soutien de l'Algérie

VISITE DU MINISTRE ÉGYPTIEN DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, NABIL FAHMI
L'Egypte sollicite le soutien de l'AlgérieM.Fahmi a beau assurer que cette visite n'était pas axée sur la situation en Egypte, il n'en demeure pas moins que la conjoncture actuelle internationale, continentale et régionale laisse penser le contraire!

Une visite ordinaire! C'est comme cela que l'a qualifiée le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Fahmi. «Cette visite de deux jours en Algérie n'était pas liée à la situation interne en Egypte, mais qu'elle s'inscrivait dans le cadre d'un dialogue entre deux pays frères liés par des intérêts régionaux et internationaux communs», a-t-il lancé, hier, dès son arrivée à Alger.

Dans une déclaration à la presse, le ministre égyptien a indiqué que sa visite «bien que de courte durée, n'obéit pas à un objectif bien défini, elle s'inscrit plutôt dans le cadre d'un dialogue national entre deux pays que des liens d'amitié et de fraternité ont de tout temps unis devant les défis régionaux et internationaux».

Néanmoins, M.Fahmi a expliqué que si des questions sur la situation interne en Egypte lui étaient posées lors des concertations avec la partie algérienne, il donnerait des explications claires. «C'est un fait tout à fait ordinaire et cela ne pose aucun problème», a-t-il estimé avant d'insister sur le fait que la situation interne de son pays, n'était pas l'objet de sa visite. Après avoir précisé que l'Egypte «voudrait se repositionner sur la base de son identité arabe et de ses racines africaines», il a estimé qu'une telle entreprise «nécessite un dialogue avec les pays frères à l'image de l'Algérie qui est déjà positionnée sur la scène arabo-africaine et qui est liée à l'Egypte par une relation historique et des intérêts régionaux et internationaux communs». Le ministre égyptien des Affaires étrangères a, par ailleurs, affirmé que la concertation algéro-égyptienne «est un devoir et une responsabilité face aux défis majeurs et dangereux qui se posent au monde arabo-africain». L'Algérie et l'Egypte qui sont «deux Etats influents» dans la région doivent se concerter pour plus de stabilité et de progrès au profit des pays arabes et africains, a-t-il encore considéré. S'exprimant sur l'ordre du jour de sa visite, M.Fahmi a indiqué que les entretiens avec la partie algérienne «concerneront la conjoncture internationale et les moyens à même de faire face aux défis qui se posent à la région arabe ainsi que les événements en cours en Afrique».

Toutefois, M.Fahmi a beau faire de la diplomatie en assurant que cette visite n'était pas axée sur la situation en Egypte, il n'en demeure pas moins que la conjoncture actuelle internationale, continentale et régionale laisse penser le contraire! Car la situation politique en Egypte est l'un des éléments les plus marquants de cette conjoncture. Et dans sa quête d'une sortie de crise, l'Egypte se tourne vers l'Algérie, puissance continentale et régionale. Les consultations diplomatiques entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays qui auront lieu lors de cette visite ne peuvent pas échapper à cette réalité. Le Caire fonde plein d'espoirs sur l'Algérie pour lui écourter l'isolement continental et lui permettre de retrouver sa place au sein de l'UA.

l'EXPRESSION

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Septembre 2018 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Images Aléatoires

foule-2010.jpg

PROVERBE DU JOUR

Qui couche avec des chiens se lève avec des puces. [PROVERBE FRANÇAIS]