kayena

CE PILIER DE L'ÉQUIPE DU FLN DÉCÈDE À L'AGE DE 86 ANS PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Saïd MEKKI   
Lundi, 06 Janvier 2014 00:12
AddThis Social Bookmark Button


Mustapha Zitouni sur la pointe des pieds

CE PILIER DE L'ÉQUIPE DU FLN DÉCÈDE À L'AGE DE 86 ANS
Mustapha Zitouni sur la pointe des piedsIL a porté le maillot de l´EN à 12 reprises. Ses qualités intrinsèques lui ont valu les éloges de ses partenaires qui le qualifient comme étant le meilleur défenseur algérien de sa génération.

L'ancien footballeur de la glorieuse équipe du FLN, l'un des meilleurs arrières centraux du monde de son temps, Mustapha Zitouni, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à Nice (France) à l'âge de 86 ans des suites d'une longue maladie, indique l'un de ses plus fidèles ex-coéquipiers, Mohamed Maouche. Je me souviens bien de cet élégant joueur, athlétique et très bien éduqué dont la modestie attire dès le premier coup d'oeil. Et je me souviens bien de cet émouvant jubilé organisé en 2009 par la Fondation de l'équipe du FLN, en collaboration avec les ministères de la Défense nationale, le MJS et celui des Moudjahidine. Elle ne pouvait qu'être une ambiance pleine d´émotions caractérisée par la présence de plusieurs joueurs algériens, toutes générations confondues.

A ce moment-là, l´ancienne gloire du football algérien, Mustapha Zitouni, souffrait d´une maladie qui nécessitait une prise en charge. Ce jubilé a eu lieu dans ce stade mythique appelé lors de la jeunesse de ce Zitouni inoubliable, le Stade municipal devenu stade du 20-Août 55 (Alger). Et je n'oublierai jamais cette courageuse dame, femme du célèbre défenseur qui a participé au Mondial 1958 sous les couleurs de la sélection française: «Je suis très émue, et en même temps honorée par cet hommage, qui se veut une reconnaissance pour ce qu´il a donné à son pays. Je remercie tout le monde qui a assisté à cette manifestation, et surtout ceux qui sont derrière cette initiative. Je souhaite enfin, bonne santé à mon mari», avait alors déclaré l´épouse de Mustapha Zitouni. De son côté, son fils, Malik, n´a pas omis de remercier la Fondation de l´équipe du FLN pour le vibrant hommage rendu à son père. «Ce geste démontre tout l´amour que lui portent ceux qui l´ont côtoyé tout au long de sa carrière. La présence d´anciens joueurs me va droit au coeur, et toute la famille Zitouni est très honorée par ce geste. Je remercie les organisateurs et à leur tête la Fondation de l´équipe du FLN», a-t-il déclaré.

Parmi ceux qui ont joué aux côtés de Mustapha Zitouni, il y a Saïd Amara, ancien président de la FAF qui est revenu avec émotion sur l´homme et ses valeurs. A ce moment-là, Mustapha Zitouni, alors âgé de 81 ans, n´a pas pu se déplacer à Alger, de France, pour assister avec les siens à cet événement. Mustapha Zitouni a porté le maillot de l´EN à 12 reprises. Ses qualités intrinsèques lui ont valu les éloges de ses partenaires qui le qualifient comme étant le meilleur défenseur algérien de sa génération. Né le 19 octobre 1928 à Alger, Zitouni a débuté sa carrière à l´OM Saint-Eugène, avant de tenter une expérience en France et précisément au sein de l´AS Cannes, puis à l´AS Monaco. Sous les couleurs de Monaco, en quatre ans il disputera 136 matchs de championnat, 12 de coupe de France et quatre de la coupe Drago. Zitouni s'affirme, au fil des mois comme le meilleur arrière-central du championnat de France. Il est alors sélectionné en équipe de France de l'époque par Paul Nicolas, qui n'hésite pas à l'introniser au centre de la défense tricolore. En quatre apparitions avec les Bleus entre 1957 et le début de 1958, respectivement contre la Hongrie, la Belgique, l'Angleterre et l'Espagne, il devient incontournable. Juste après, la cause nationale lui fait appel, et il décida d´intégrer les rangs de la glorieuse équipe du FLN. Après l´Indépendance, il revient au pays et signe une licence d´entraîneur-joueur avec le RC Kouba, avec qui il terminera sa riche carrière. Et c'est ainsi que le 13 mars 1958, il quitte la France pour rejoindre l'équipe du FLN à Tunis. Deux ans après, il met sa riche expérience au service du RC Kouba, qui venait d'accéder en Nationale 1 comme entraîneur-joueur. Il a formé la jeune garde koubéenne, tels les frères Aït Chegou (Rachid, Rabah, Nouredine), Boualem Amirouche, les jeunes Mustapha Benyahia, Seddik Bakou, le keeper Mohamed Touta, Mohamed Fertah, Soudani, Zouaoua, feu Mohamed Aouici «Morro» et bien d'autres encore. Il a porté sept fois le maillot de l'équipe d'Algérie entre 1963 et 1964 (quatre fois contre l'Egypte et une fois contre la Tunisie, l'Allemagne (ex-RFA) et l'ex-Urss).

 Monument du football algérien, ancien employé d'Air Algérie à Nice, résidant dans la même ville, Mustapha Zitouni, souffrait depuis 2000 d'une maladie grave qui le ronge, et ce, jusqu'à ce que son ex-coéquipier de l'équipe du FLN Mohamed Maouche n'annonçait, hier que: «Nous venons d'apprendre avec tristesse le décès de notre frère Mustapha Zitouni à Nice.» Adieu Mustapha Zitouni et que Dieu ait ton âme au Paradis et toutes nos condoléances à ta grande famille.

L'EXPRESSION 

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Juillet 2018 > »
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Images Aléatoires

kaid-ahmed_le-visionnair2.jpg

PROVERBE DU JOUR

Celui qui me flatte est mon ennemi, celui qui me réprouve m'enseigne. [PROVERBE CHINOIS]