kayena

Son frère est venu récupérer ses effets personnels à Tizi Ouzou PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Mohamed Haouchine   
Jeudi, 28 Août 2014 22:58
AddThis Social Bookmark Button

Ebossé : les adieux de la Kabylie

Son frère est venu récupérer ses effets personnels à Tizi Ouzou
Ebossé : les adieux de la KabylieLa ville de Tizi Ouzou aura vécu, une fois de plus, de grands moments d’émotion et de douleur hier après-midi avec la visite très attendue d’Alex Bodjongo, le frère aîné du regretté Ebossé disparu tragiquement, rappelons-le, samedi dernier, à la fin du match de championnat JSK-USMA disputé au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou. Alex Bodjongo qui était accompagné de Léo, le manager camerounais bien connu du regretté Ebossé, est arrivé de France hier à la mi-journée en provenance de Paris où il réside.

À l’aéroport international Houari-Boumediene, il a été accueilli par le président Hannachi et quelques dirigeants de la JS Kabylie qui l’ont aussitôt accompagné à Tizi Ouzou pour respecter le vœu d’Alex qui, selon la tradition camerounaise, devait récupérer les effets personnels du défunt et s’incliner à sa mémoire sur les lieux du drame.

Après une pause-déjeuner à Isser, vers 14h, la délégation est arrivée à Tizi Ouzou vers 15h où elle a été reçue dans la stricte intimité par le wali de Tizi Ouzou qui, au nom de toute la wilaya de Tizi Ouzou, a tenu à lui présenter les condoléances les plus attristées des autorités locales et de toute la population de Kabylie, un geste solennel que l’aîné des Bodjongo aura apprécié et qui l’a particulièrement ému. Le cortège prend alors la direction de la cité EPLF de la Nouvelle-Ville où résidait le regretté Ebossé qui jouissait d’une grande estime populaire auprès des voisins et des riverains comme l’a constaté de visu l’hôte de Tizi Ouzou qui a été accosté par plusieurs résidents qui ont profité de cette occasion douloureuse pour présenter leurs condoléances et confirmer de vive voix toute l’estime qu’ils avaient pour leur idole Ebossé.

Tradition oblige, Alex fait le tour de la maison et récupère, dans un silence religieux, tous les objets personnels et les effets vestimentaires du “petit frère chéri” comme il a tenu à le répéter à maintes reprises.
Ensuite, direction le stade du 1er-Novembre où Alex voulait se recueillir à la mémoire de son frère cadet avant d’être accompagné par le président Hannachi et quelques dirigeants de la JSK au commissariat central de la ville pour signer, comme le stipule la réglementation algérienne, le dépôt de plainte contre X.

Alex Bodjongo : “Je réalise toute l’estime de la Kabylie pour Ebossé !”
Les traits tirés et visiblement ému par la perte tragique de son frère cadet, mais aussi par toutes les marques de sympathie et de compassion qu’il aura constatées de visu tout au long de sa visite dans la ville des Genêts tant au niveau des autorités locales que chez les citoyens de Kabylie et les nombreux supporters de la JSK qui ne sont pas près d’oublier leur grande star ravie à l’affection de sa famille à la fleur de l’âge. “C’est une épreuve très dure pour ma famille et pour moi car c’était mon petit frère chéri. Je sais qu’il était adoré en Kabylie, une région qu’il aimait particulièrement, et je sais aussi qu’il était très chouchouté par ses dirigeants mais le destin a été cruel. Je sais que ce sont des choses qui arrivent dans la vie mais nous avons bien du mal à surmonter une telle épreuve”, dira Alex Bodjongo qui a quitté la ville de Tizi Ouzou vers Alger afin de rallier l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja en fin de journée pour se recueillir sur la dépouille de l’être cher avant son rapatriement prévu aujourd’hui par avion spécial à 17h.


LIBERTÉ   

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Novembre 2018 > »
D L M M J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Images Aléatoires

nacer-meddah.jpg

PROVERBE DU JOUR

Quiconque ira verra ; celui qui restera n'aura rien. [PROVERBE AFRICAIN]