kayena

Coup d’envoi de la rentrée Scolaire 2014-2015 à partir de Ghardaïa : Sous le sceau du renouveau et de la réconciliation PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Salima Ettouahria, Kafia Ait Allouache   
Samedi, 06 Septembre 2014 00:00
AddThis Social Bookmark Button


Coup d’envoi de la rentrée Scolaire 2014-2015 à partir de Ghardaïa : Sous le sceau du renouveau et de la réconciliationLa rentrée scolaire 2014-2015 est prévue demain pour les 8,6 millions d’élèves, tous paliers confondus. Cette année, c’est la wilaya de Ghardaïa qui a été choisie pour donner le coup de starter.  La ministre de l’Education nationale ainsi que des représentants des syndicats autonomes sont invités pour la première fois à cette cérémonie.

A cette occasion, les chefs d’établissements, inspecteurs, personnel administratif, se sont réunis tous ensembles autours du premier responsable de l’éducation de la wilaya de Ghardaïa afin d’assurer une rentrée scolaire ordinaire. Des instructions fermes ont étaient données par la tutelle pour rester à l’écoute de la famille de l’éducation de cette région.
Ainsi, des efforts considérables ont été déployés par le ministère de l'Education et celui des Collectivités locales pour la réhabilitation des structures scolaires touchées par les derniers événements qu'à connus la région. Les opérations ont porté également sur le renouvellement des équipements pédagogiques, tels que les tableaux, les tables, les chaises, les armoires et les appareils de chauffage.
Le secteur de l'éducation de la wilaya de Ghardaïa compte 179 écoles primaires, 60 collèges d'enseignement moyen (CEM) et 26 lycées. Par ailleurs, un montant de 480 millions de dinars a été dégagé pour la réhabilitation des infrastructures scolaires, tous paliers confondus, en prévision de la rentrée scolaire. Cette opération qui avait ciblé 39 écoles primaires, 25 collèges et 15 lycées implantés à travers la wilaya, consiste en la rénovation de l'étanchéité, de la peinture des classes, de la boiserie, des sanitaires et des cours et aires de recréation. La rénovation a touché aussi les réseaux d'alimentation en eau potable et d'assainissement ainsi que le raccordement au réseau d'électricité et de gaz naturel. Cette action a porté sur l'aménagement des espaces verts et la mise en place d'équipements sanitaires ainsi que l'amélioration des accès aux différents établissements scolaires.
Cette initiative a permis aussi la réparation du système de climatisation et de chauffage central des différents établissements ainsi que la réhabilitation des cantines scolaires.

Les syndicats autonomes, invités pour la première fois
 Depuis sa nomination, à la tête du ministère de l’Education, Mme Nouria Benghebrit, a ouvert les portes du  dialogue avec les syndicats autonomes. Ces derniers, qui n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfecit après leur dernière rencontre, ont été conviés pour la première fois à assister à la traditionnelle cérémonie de lancement officiel de l'année scolaire.
La rentrée 2014-2015 se veut ainsi comme celle du renouveau. Elle connaîtra d'ailleurs une augmentation du nombre d'élèves scolarisés estimé à 2.26% soit 188.000 élèves en plus.
Le nombre total des effectifs pour cette année scolaire est estimé à 8 millions 618.000 élèves contre 8 millions 470.000 l'année dernière. En ce qui concerne les infrastructures, il est attendu que le ministère réceptionne 249 nouvelles écoles primaires, 99 collèges (85 en demi-pension, et sept en internat) et 125 nouveaux lycées (47 en demi-pension, et 119 en internat), en plus de 10 anciens qui ont été réhabilités. Le coup d’envoi de cette rentrée scolaire sera donc demain pour toutes les régions du pays. Le personnel administratif a repris ses fonctions depuis le début de la semaine, alors que les enseignants ont rejoint leur poste le 2 septembre.
La décision du ministère de l'Education n° 46 portant le calendrier de la prochaine année scolaire précise que les vacances scolaires d'automne sont fixées pour la période du jeudi 30 octobre au mercredi 5 novembre 2014, les vacances d'hiver débuteront le 18 décembre 2014 et prendront fin le 4 janvier 2015 tandis que celles du printemps auront lieu du 19 mars au 5 avril 2015.
Les vacances d'été commenceront le jeudi 2 juillet 2015 pour les élèves. Pour les personnels administratifs, ils ne pourront partir en vacances qu'après avoir accompli toutes les opérations liées à la fin de l'année scolaire y compris les réunions des conseils d'admission et d'orientation et l'affichage des résultats des examens officiels.
Ainsi, les vacances d'été pour les personnels administratifs et les enseignants sont prévues le jeudi 16 juillet 2015 dans les première et deuxième zones et jeudi 19 juillet 2015 dans la troisième zone (Sud).

Salima Ettouahria

-----------------------------

Rentrée scolaire 2014-2015
8.600.000 élèves reprendront le chemin de l'école demain
Quelque 8.600.000 élèves des trois paliers scolaires reprendront le chemin de l'école à l'occasion de la rentrée 2014-2015, prévue demain à travers l'ensemble du territoire national. A cet effet, le ministère de tutelle a mobilisé tous les moyens matériels et humains nécessaires en vue de garantir une rentrée scolaire "ordinaire" à tous les élèves à travers le territoire national, selon l'inspecteur général du ministère de l'Education nationale, Messeguem Medjadi, qui a précisé que tous les directeurs de wilaya du secteur de l'Education ont été instruit dans ce sens par le ministère. Et dans le but d'alléger la charge qui pèse sur les établissements dans certaines régions, notamment celles touchées par les dernières opérations de relogement, il est prévu que 88 nouveaux lycées, 81 collèges d'enseignement moyen (CEM) et 270 écoles primaires, soient réceptionnés. "Toutes les capacités ont été mobilisées et tous les établissements sont prêts pour cette rentrée, notamment après l'évaluation de la situation par le ministère avec les responsables des collectivités locales au niveau des wilayas", a indiqué M. Medjadi.
Le même responsable a assuré, concernant la surcharge des cartables, que l'Office national des publications scolaires (ONPS) a procédé à l'allègement du poids des livres scolaires et ce, en en plus des efforts menés dans le sens de réduire la liste des affaires et livres scolaires. Sur le plan social, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit avait précisé que son département "prône la concertation et le dialogue avec les partenaires sociaux et les syndicats du secteur "dans le cadre de la loi". Elle avait déjà appelé, lors d'un séminaire de formation des directeurs de wilaya de l'Education, à adopter un système de bonne gouvernance à tous les niveaux de son secteur, à travers une gestion "participative" qui vise à améliorer les résultats de tous les paliers d'enseignement dans le cadre d'une Charte de déontologie.
L'amélioration de la gestion au sein de l'établissement éducatif requiert la "généralisation du mode de gestion participative à tous les niveaux en sus de l'adoption d'une politique de communication avec le partenaire social", avait-elle affirmé. Elle avait également appelé à la mise au point d'une politique de communication favorisant la concertation et le dialogue permanents avec les partenaires sociaux.
Dans ce sillage, le ministère a tenu, au cours des derniers mois, au moins trois rencontres avec chacun des neuf syndicats agréés, lesquels ont présenté quelque 140 revendications, ce qui reflète, selon un responsable du ministère, la "pleine disponibilité" de son département à participer au dialogue et à la concertation avec les représentants des travailleurs et des enseignants, concernant les problèmes et les préoccupations de ces derniers "dans le cadre de ce qui est autorisé par la loi". Dans ce cadre, près de 150.000 enseignants et travailleurs du secteur bénéficieront, avant décembre 2014, d'une intégration et d'une promotion dans de nouveaux postes après la suppression des grades "en voie de disparition", selon le Directeur des ressources humaines au ministère.

------------------------------

L’enveloppe est allouée par l’APW
180 millions de dinars pour les établissements scolaires de la wilaya d’Alger
Le président de la commission de l'éducation, de l'enseignement et de la formation professionnelle à l'APW d’Alger, Mohamed Tahar Dilmi, a déclaré, jeudi, lors d'une séance de travail avec les directeurs  de l'éducation d'Alger (Est-Centre et Ouest) et les représentants des walis délégués, que l’assemblée populaire de wilaya a attribuée une enveloppe financière de 180 millions de DA, aux établissements scolaires de la wilaya d'Alger, durant l’année en cours, pour assurer les moyens matériels et humains  nécessaires à la réussite de la rentrée scolaire 2014-2015. Il a fait savoir que ce budget est complémentaire aux 70 millions de DA accordés par le ministère de l'Intérieur au profit des écoles primaires dans le cadre du Fonds commun des collectivités  locales (FCCL) pour le recrutement des cadres qualifiés, l'ouverture de cantines scolaires et la restauration des établissements éducatifs.
 « Cette enveloppe financière est allouée aux Etablissements scolaires touchés par le séisme du 1 Aout passé, pour la restauration, les équipements nécessaire (chauffage, électricité, eau, tables, jardinage) pour assurer les bonnes conditions d’accueil aux élèves » a précisé M. Delmi, en déplorant au  passage  la situation des établissements qui n’est guère « reluisante » selon le constat établit par la commission au cours de cette année.
Il a entre autres, relevé que certes, des efforts ont été consentis ces dernières années, « grâce à un travail collégial des membres de l’Assemblée, mais il reste toutefois beaucoup à faire dans ce domaine », dira-t-il.
En d’autres termes, le conférencier a souligné « qu’il est temps que la relation entre l’APW et l’exécutif soit une relation stratégique et non circonstancielle, partant du principe qu’il s’agit de rapports d’entreprises et non de personnes, comme le stipule le code de wilaya. Ainsi il n’est pas dans l’esprit de l’APW de dépasser, de quelque manière que ce soit, les attributions et prérogatives des autres, mais tout simplement de confirmer que notre rôle ne doit pas se limiter à l’approbation et à la présence aux célébrations et aux occasions ».
Autrement dit, a ajouté le président de l’APW, « l’Assemblée n’est pas une annexe administrative, mais un organe élu représentant la volonté populaire. Partant, la logique impose l’association de l’APW avec toutes ses commissions aux diverses activités liées au développement culturel, éducatif, social et économique et lui permettre de contribuer à plusieurs niveaux du plan stratégique de la  capitale ».
 La journée été donc une occasion pour tirer la sonnette d’alarme sur un secteur stratégique : la commission de l’APW dénonce un « laisser-aller » pendant que des sommes faramineuses lui ont été allouées. « Notre conscience nous interpelle de savoir pourquoi on a laissé à l’abandon des établissements scolaires dont certains sont devenus des fourrières et des cimetières. Des lycées sont sans laboratoires alors que plus de 170 milliards de centimes résultant des exercices 2010/2011 et 2012 n’ont pas été dépensés », s’est interrogé  M. Dilmi,  « à quoi bon avoir un budget colossal si on ne s’en sert pas ? » et en  ajoutant que 70% des établissements scolaires ne sont pas conformes, 40% des cantines scolaires qui n’ont de cantines que le nom, un nombre non négligeable de lycées dans un état vétuste. « Cette situation lamentable de nos établissements nous l’avons bel et bien constaté lors de nos sorties sur terrain. Pourtant M.  Le wali accorde une importance particulière à ce secteur. A notre tour on doit être digne de la confiance qui nous a été accordée par les citoyens » note-t-il. Dans cette optique, il a précisé que la wilaya a débloqué, pour 2014, une enveloppe de 1,5 milliard de dinars comme budget et 215 millions de dinars comme budget supplémentaire, soit un global de 1,76 milliard de dinars.
 Ces sommes sont destinées à couvrir la gestion des centres d’orientation scolaire, les cours de soutien, l’achat d’autoclaves, la réfection des toilettes, les cours, le chauffage et l’étanchéité des terrasses. En espérant bien évidemment que « ces sommes ne prennent pas un autre chemin ou simplement ne retournent pas à l’envoyeur ». Par ailleurs, et pour ce qui est des établissements scolaires touchés par le  dernier séisme, M. Dilmi a avancé le chiffre de 32 établissements rénovés et aménagés pour accueillir les écoliers demain, a l’exception  d’une école à Bodj El-Bahri (Alger est)  qui a été fermée et dont les élèves seront orientés vers un autre établissement. Pour leur part les directeurs de l'éducation d'Alger Est, Centre et Ouest ont affirmé avoir pris toutes les mesures nécessaires afin que la rentrée scolaire se déroule dans les meilleures conditions.

Kafia Ait Allouache 


EL MOUDJAHID  

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Avril 2017 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Images Aléatoires

ballet_204924_200.jpg

PROVERBE DU JOUR

Même la pensée d'une fourmi peut toucher le ciel. [PROVERBE japonais]