kayena

Laurent Fabius recadre le débat PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par FAYÇAL ABDELGHANI   
Mardi, 11 Novembre 2014 02:09
AddThis Social Bookmark Button


L’Algérie partenaire indéfectible

Laurent Fabius recadre le débat
L’Algérie partenaire indéfectibleLe ministre français des AE souligne le caractère fort des relations entre l’Algérie et la France. L’Algérie reste un partenaire politique de premier plan pour la solution de tous les conflits régionaux.

Ce n’est pas la première fois que le ministre français des AE livre une telle confidence. Il assure que le partenariat politique et sécuritaire entre les deux pays est « exemplaire ». Sur le dossier malien, il a affirmé que l’Algérie reste la mieux placée dans l’intermédiation, sachant que durant ce mois, un conclave va réunir de nouveau les parties adverses maliennes pour une trêve à long terme.

Idem sur le dossier libyen qui est plus compliqué pour une intervention militaire directe, le premier chef de diplomatie française se range du côté d’une solution politique, excluant ainsi tout mouvement de troupes dans ce pays. La diplomatie algérienne a finalement convaincu le Quai d’Orsay sur l’utilité d’une intermédiation sous les auspices de l’Algérie. Un dossier que Lamamra connait à fond. Pour le ministre français, le débat doit se poursuivre avec d’abord les voisins à la Libye.

Chose qui n’avait pas été envisagée auparavant. Les groupes belligérants libyens, rappelons-le, souhaitent que seule l’Algérie puisse devenir l’interlocutrice pour un règlement politique pour le conflit. Pour ce qui est de la coopération judiciaire, Laurent Fabius a nié tout blocage sur ce plan étant donné que l’affaire des moines de Tibhirine avait pris une tournure fâcheuse suite à certaines déclarations incendiaires sur ce sujet.

« Ce qui m’est indiqué, c’est que les institutions judiciaires françaises sont satisfaites de la coopération avec la justice algérienne », note-t-il. Une polémique que le ministre des AE français veut taire à jamais et notamment en accordant du crédit aux institutions judiciaires algériennes qui sont compétentes et disposent des ressources propres pour toute enquête sur ce sujet.

Laurent Fabius veut donc redorer le blason des relations diplomatiques algéro-françaises en changeant carrément de cap et surtout de style dans les rapports souvent passionnels entre les deux pays. La France vient maintenant consulter l’Algerie sur la question du Sahel, le Moyen-Orient et ses poches de conflits mais également sur la lutte antiterroriste et la menace djihadiste sur son sol. Selon des sources sécuritaires européennes, la France reste le pays le plus ciblé que les autres par les groupes djihadistes transnationaux et particulièrement du Daech.

C’est donc la France qui a besoin de plus de renseignements et d’établir une équité dans son approche sécuritaire avec l’Algérie. Il semble tout de même que sur ce plan, les deux parties ont accordé leurs violons et souhaitent avancer dans le traitement des questions stratégiques de sécurité, sans être court-circuités par les détails et les appréciations de marge. C’est ce que démontrent les déclarations du chef de la diplomatie françaises après celles du ministre de la Défense, Yves Le Drian, dans sa dernière visite à Alger.

Le Midi Libre   

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Avril 2017 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Images Aléatoires

diar-echems.jpg

PROVERBE DU JOUR

Même la pensée d'une fourmi peut toucher le ciel. [PROVERBE japonais]