kayena

Communiqué de Mme Djamila Bouhired PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Mme Djamila Bouhired - KAYENA   
Mercredi, 30 Décembre 2009 00:24
AddThis Social Bookmark Button

A mes chers frères et sœurs

L’extraordinaire élan de solidarité, spontané et chaleureux, par lequel vous avez répondu à mon cri de colère m’a profondément émue et bouleversée. De nombreux messages venant d’Algérie mais aussi de France, d’Australie, du Canada, d’Amérique et d’ailleurs m’ont réconfortée, c’est dire que la solidarité n’est pas un vain mot chez les Algériens. Beaucoup, au prix de grands sacrifices, se sont proposés qui pour donner un ou des organes, qui pour offrir ses biens, qui pour donner sa pension de chahid. Cela m’a énormément touchée. Sans oublier les larmes de ceux qui ne pouvaient pas les retenir. Cet élan de solidarité a amené les responsables de la CNAS à laquelle j’étais affiliée à me délivrer une prise en charge pour aller me faire soigner à l’étranger.

J’ai raté mon rendez-vous programmé cette semaine. Je ferai mon possible pour me déplacer le plus tôt possible. Je vous ferai part des sommes récoltées grâce à votre générosité, des dépenses effectuées et de l’utilisation des reliquats comme je vous l’avais annoncé dans ma première lettre. Je ne voudrais pas terminer sans vous dire, à vous tous, mes frères et sœurs toute ma reconnaissance, et le mot est trop faible, et toute ma gratitude. Merci pour votre confiance. Merci à tous ceux qui ont prélevé sur un salaire modique, un peu de leur nécessaire, pour me maintenir en vie. Merci en espérant revenir guérie en pleine possession de mes moyens. Mme Djamila Bouhired

EL WATAN
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Avril 2020 > »
D L M M J V S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Images Aléatoires

les-guerriers23juin2010.jpg

PROVERBE DU JOUR

Ane par nature ne lit son écriture. [Proverbe breton]