kayena

À 24 HEURES DU MATCH CONTRE L’ÉGYPTE PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Mounir BENKACI - KAYENA   
Mercredi, 27 Janvier 2010 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Toute l’algérie braquée sur benguela

Toute l’algérie braquée sur benguelaAprès Blida, Le Caire et Khartoum, c’est au tour de la ville de Benguela d’abriter un autre match prometteur Algérie-Egypte qui va captiver tous les Algériens ce jeudi à partir de 20h30.

Comme la grande majorité des Algériens l’a souhaité avant même le début de cette 27e édition de la Coupe d’Afrique des nations, les hommes de Rabah Saâdane retrouvent bel et bien l’Egypte de Hassan Shehata lors de ce tournoi africain. Le rendez-vous est donc pris sur les terres angolaises dans une autre confrontation algéro-égyptienne qui entre dans le cadre des demi-finales de cette CAN-2010. Une rencontre qui se jouera à Benguela (environ 500 kilomètres au sud de Luanda). A noter, qu’il s’agit là du quatrième face-à-face entre l’Algérie et l’Egypte en moins d’une année après Blida (3-1 pour les Verts), le Caire (2-0 pour les Pharaons) et Khartoum (1-0 pour les Algériens). Grâce à ses deux belles victoires, l’Algérie a comme on sait, validé son ticket pour le Mondial 2010 prévu cet été en Afrique du Sud. Une qualification qui a fait tellement de mal aux 85 millions d’Egyptiens que certains d’entre eux n’ont rien trouvé d’autres à faire, hormis, de déverser leur venin sur l’Algérie et les Algériens allant jusqu’à utiliser des mots, voire des insultes très graves touchant même à notre histoire et à nos martyrs.
La délégation algérienne à Benguela depuis hier

Comme prévu, la délégation algérienne a bel et bien rallié la ville de Benguela (environ 500 kilomètres au sud de Luanda), deux jours avant le fameux Algérie-Egypte comptant pour les demi-finales de cette 27e édition de la Coupe d’Afrique des nations. En effet, la délégation des Verts est arrivée hier à 11h15 à l’aéroport de Benguela à bord d’un vol spécial. Pour l’information, le staff technique a programmé en fin d’après-midi, une séance d’entraînement sur le terrain principal.


Les Egyptiens sont tellement allés loin dans leur hostilité qu’ils sont devenus la risée de tous les pays arabes et même du monde entier en mettant en doute la qualification amplement méritée des camarades de Antar Yahia. Un ignoble acharnement qui a tout de même duré plus d’un mois avant l’intervention tardive du président égyptien Moubarak qui a «ordonné» l’arrêt immédiat de toutes les attaques médiatiques contre l’Algérie. Mais comme l’Algérie et les Algériens sont toujours au-dessus de toutes ces bassesses, on préfère parler football pour ne pas tomber dans le piège de la polémique qui ne rime à rien. Normalement, il n’y a pas mieux qu’une demi-finale d’une Coupe d’Afrique des nations pour régler d’une façon définitive cette histoire de suprématie, même si l’Algérie n’a désormais plus rien à prouver après, non seulement sa qualification nette et sans bavure pour le prochain Mondial, mais aussi son réveil agressif durant cette CAN angolaise qui a déjà fait des victimes de luxe, le Mali de Frédéric Kanouté, Diarra, Cissoko et Seydou Keita (1-0 lors du premier tour), et la Côte d’Ivoire de Drobga, Kalou, Yaya Touré, Zokora et Keïta (3-2 en quarts de finale). Les Verts pouvaient même écarter l’Angola (le pays organisateur) dès le premier tour si les Matmour, Bouazza, Ghezzal et consorts avaient fait preuve d’un peu plus de réalisme devant les buts adverses en ratant une cascade d’occasions nettes de (3-0).

Une vraie mésaventure qui a tout de même fait beaucoup de bruit et a même failli envenimer le climat dans le camp algérien (joueurs, staffs, responsables et journalistes). On peut même se permettre de dire, que les relations entre toutes ces parties citées se sont de plus en plus renforcées en mettant l’intérêt suprême de l’équipe au-dessus de toutes autres considérations. Tout compte fait, l’Algérie affrontera pour la 4e fois en l’espace de 8 mois l’Egypte de Hassan Shehata dans un autre contexte, un autre terrain et surtout, une autre mentalité. Toutefois, la hargne et la rage de vaincre seront toujours de rigueur dans le camp des Verts. Ainsi donc, l’Egypte qui a une nouvelle fois écarté le Cameroun lors d’une grande compétition (3-1 a-p), retrouvera de nouveau les partenaire de Antar Yahia dans un autre choc qui s’annonce des plus explosifs. Et comme le ridicule ne tue pas, les Egyptiens ont même eu le culot d’évoquer le mot revanche, que ce soit dans le camp des joueurs à Benguela ou du côté du Nil où la polémique fait de plus en plus rage. Mais il faudra plus que ça pour décourager nos «Guerriers» qui ont vraiment épaté tout le monde dimanche dernier en pliant les Eléphants ivoiriens (3-2) sachant que l’Algérie était à deux reprises menée au score avant de renverser la situation.

Envoyé spécial à Benguela Mounir BENKACI

L'Expression
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Mars 2020 > »
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Images Aléatoires

haik-20.jpg

PROVERBE DU JOUR

Ne jugez pas le grain de poivre d'après sa petite taille, goûtez-le et vous sentirez comme il pique. [PROVERBE ARABE]