kayena

Journal d’un médecin : Mourir seul lorsqu’on a des enfants PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Société
Écrit par L. B.   
Mercredi, 06 Avril 2011 11:28
AddThis Social Bookmark Button

Journal d’un médecin : Mourir seul lorsqu’on a des enfantsOui, on peut mourir seul dans un hôpital, dans une résidence pour personnes âgées, même si on a des enfants. C’est une réalité bien triste. Quand on est jeune et quand on voit nos enfants grandir, on se sent tellement fort et à l’abri de ce genre de situations.  On se dit que ça n’arrive qu’aux autres. On milite, on travaille, on fait tout pour les voir grandir et s’épanouir. On se dit «qui sème, récolte». Mais la vie est tout autre que ça, les enfants qui grandissent, vont voler de leurs propres ailes. Ils vont avoir une vie bien détachée de celles de leurs parents. Et c’est tout à fait normal, c’est ça la vie, elle nous entraîne dans son tourbillon et on en sort plus. Ils vont être tellement pris par la vie et ses obligations, qu’ils vont passer à côté de beaucoup de choses. Je vous raconte l’histoire, d’un monsieur de 89 ans, qui avait huit enfants, mais qui a quitté cette terre sur un lit d’hôpital. Il habite seul depuis que ses enfants se sont tous mariés et que sa femme est morte. Un jour qu’il ne se sentait pas bien, il est resté chez lui sans quitter le lit en espérant que ça aller lui passer. Mais son état ne cesser de s’aggraver. Sa nièce qui habitait le même immeuble avait remarqué qu’il n’était passé voir sa sœur comme il avait l’habitude de le faire très régulièrement. Elle s’inquiéta, alors elle descend le voir, elle le trouve au lit, elle l’emmène à l’hôpital. Une fois examiné, on découvre qu’il avait une hernie inguinale étranglée (A l'occasion d'un effort, à travers l'orifice inguinal dilaté passe un fragment d'intestin : c'est la hernie, petite tuméfaction sous cutanée au niveau de l'aine), et on dit étranglée, quand ce bout d’intestin ne peut pas être réintroduit dans l’abdomen.

Ce qu’il faut savoir, c’est que c’est une urgence et le malade doit être opéré dans les six heures qui suivent l’étranglement sinon cette partie de l’intestin se nécrose puis s’infecte et peut entraîner une septicémie. Sa maladie évoluait depuis plus de 48 heures. On décide de l’hospitaliser, on demande à la nièce de rester avec lui, elle a refusé car sa mère est handicapée et elle ne peut la laisser. Quelque temps après, le malade dans un silence inquiétant sans plainte ni cri, fait un arrêt cardiaque suite probablement à un état de choc. Les médecins tentent de le réanimer mais sans résultat, il est mort !

Ce n’est que le lendemain lorsqu’arrive sa nièce qui venait demander de ses nouvelles, on lui annonça la nouvelle. Ses enfants, le fruit de son existence sur terre ignoraient qu’il était malade et qu’il les a quittés pour toujours ! Désormais il ne constituera plus un poids pour eux, ni pour la société ! Ce qu’on a tendance à oublier c’est que nos parents ne sont pas éternels ! Ils ne seront pas toujours là et ils peuvent disparaître de la surface de la terre à n’importe quel moment. Alors, il faut bien réfléchir, avant de décider de les mettre dans une résidence pour personnes âgées ou avant de les livrer à eux mêmes.

Horizons
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Février 2020 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29

Images Aléatoires

abdou-bagui-10-10.jpg

PROVERBE DU JOUR

Ce ne sont pas ceux qui savent le mieux parler qui ont les meilleures choses à dire. [PROVERBE CHINOIS]