kayena

Les opposants à Bouteflika vont tenter de s’organiser PDF Imprimer Envoyer
Accueil - Accueil
Écrit par Leïla Azzouz   
Vendredi, 29 Août 2014 10:20
AddThis Social Bookmark Button

 

Même si le public n’y était pas, c’était la première fois qu’autant d’hommes politiques étaient réunis ensemble sous la bannière de l’opposition.

Le 10 juin dernier, la conférence du dialogue national, initiée par la Coordination nationale pour la transition démocratique (CNLTD), réunissait partis islamistes, RCD, FFS, ex-du FIS comme Ali Djedi, et d’anciens candidats à l’élection présidentielle comme Ali Benflis.

Deux mois plus tard, et malgré l’interdiction de la tenue d’une réunion le 21 juillet, les différents partis ont rédigé une «plateforme» d’idées qu’ils ont distribuée à leurs partenaires politiques respectifs. Les participants à la conférence du Mazafran réfléchissent à créer une instance qui pourrait représenter l’opposition. «Nous allons fixer un agenda de conférences thématiques sur les modèles de transition démocratique, la corruption ou encore la réconciliation nationale», explique Sofiane Sakhri du parti Jil Jadid.

Les cinq partis qui avaient appelé au boycott de l’élection présidentielle (RCD, Ennahda, Jil Jadid, El Adala et MSP) ainsi que Ahmed Benbitour se sont réunis mercredi pour «évaluer les recommandations de la plateforme et prendre attache avec d’autres entités politiques», selon Farouk Taifour du MSP. Il reste malgré tout un vrai défi : convaincre sur le terrain et mobiliser.
 
EL WATAN

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Septembre 2018 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Images Aléatoires

amazigh-kateb-cca.jpg

PROVERBE DU JOUR

Ne dis pas tes peines à autrui; l'épervier et le vautour s'abattent sur le blessé qui gémit. [PROVERBE ARABE]