kayena

Théâtre de Roubaix (France) PDF Imprimer Envoyer
Rubrique - Culture
Écrit par Hafid Azzouzi   
Jeudi, 23 Décembre 2010 00:49
AddThis Social Bookmark Button

Le comédien algérien Fawzi Saïchi honoré

Fawzi SaïchiL’association Sud Nord Evolution de Lille a rendu hommage au comédien algérien Fawzi Saïchi, dit Remimez

Entouré de ses amis réalisateurs, cinéastes, le comédien  Fawzi Saïchi, a été honoré, samedi dernier, au théâtre de Roubaix, à l’occasion de la Semaine du cinéma algérien qui a animé, dix jours durant, la région lilloise. Ainsi, dans une ambiance conviviale, l’association Sud Nord Evolution de Lille a décerné un prix honorifique à Remimez qui a déclaré, très ému : «C’est la première fois qu’on me rend un hommage après plus de 35 ans de carrière. Je suis vraiment ému de voir tous  mes amis venir aujourd’hui à cet hommage. Je remercie les organisateurs de cette rencontre qui a permis à plusieurs réalisateurs et cinéastes de se rencontrer à l’occasion de ce rendez-vous avec le 7e art», nous a-t-il dit après la projection d’un film documentaire qui retrace son parcours. Il s’agit d’un produit cinématographique réalisé en guise de témoignage sur l’itinéraire de l’artiste qui a  laissé une bonne empreinte dans plusieurs films algériens.

Notons que Fawzi Saïchi  est né en 1951 à Aïn Sefra, en Algérie. Il a posé ses premiers jalons dans le monde du cinéma en 1974 avec le film Leila et les autres. Le même artiste s’est également distingué de fort belle manière à l’étranger, en s’adjugeant des distinctions, notamment lors du festival de Carthage où il a décroché le prix de l’interprétation masculine en 1982, en Tunisie, avec le film Un toit, une famille de Rabah Laradj. Il a été aussi primé en France et au Canada, entre autres. Tous les présents à cet hommage convergent à dire que Fawzi Saïchi est un artiste hors pair, d’autant plus qu’il est pétri des qualités intrinsèques dans le domaine du cinéma. Amar Laskri a souligné que Remimez a fait parler de lui grâce à son dévouement pour l’art et son attachement viscéral au monde du cinéma. «Fawzi mérite amplement cet hommage», nous a-t-il ajouté avant que le réalisateur Lyazid Khoudja ne prenne la parole pour parler de l’artiste. «Saïchi a su se distinguer dans un domaine parsemé d’embûches», a-t-il relevé.

Notons que la Semaine de cinéma algérien à Lille a été clôturée par un spectacle avec de jeunes artistes, à l’image de Kamel Chenane, Oujrih,Kamel Syamour, Dehak, Youcef Guerbas et le chanteur raï cheb Nassim. Cette rencontre a été organisée en partenariat avec plusieurs associations, comme celles des anciens salariés de la Tossé, Nouveau Regard, coordination des étudiants algériens de Lille, artistes solidaires de Tourcoing, Rappelons qu’outre la vingtaine de films qui étaient  à l’affiche lors de la Semaine de cinéma algérien à Lille, des conférences  étaient également au menu de ce rendez-vous. Une table ronde sur le cinéma maghrébin a été animée par des réalisateurs algériens et marocains.

«La manifestation culturelle qu’on vient d’organiser s’est déroulée dans de bonnes conditions grâce à l’apport de tous, notamment nos partenaires et les bénévoles du comité d’organisation comme, entre autres, Azeddine Ghoumraci, Youcef Saïdi, Kamel Syamour qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette activité», nous a précisé Ahmed Chouyeb, dit Hamid, coordinateur de l’association Sud Nord Evolution.

EL WATAN

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Mars 2020 > »
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Images Aléatoires

presidence-de-la-republique-algerienne.jpg

PROVERBE DU JOUR

Ne jugez pas le grain de poivre d'après sa petite taille, goûtez-le et vous sentirez comme il pique. [PROVERBE ARABE]