kayena

Clôture des soirées du Casif : L’Orchestre national de Barbès mise sur la dame de cœur PDF Imprimer Envoyer
Rubrique - Culture
Écrit par Kader Bentounès   
Mardi, 02 Septembre 2014 00:20
AddThis Social Bookmark Button


L’Orchestre national de Barbès mise sur la dame de cœurLes soirées du Casif ont prit fin, dimanche soir, à Sidi Fredj, à Alger, après un mois de musique et de fête. Sous l’égide de la ministre de la Culture, Nadia Labidi, la clôture a été grandiose avec un public en délire, qui a vibré sur des sonorités, à la fois, originales et universelles, celles du gnawi, avec le groupe El ferda, et puis celles de la musique du monde avec l’Orchestre national de Barbès (ONB), qui a présenté quelques extraits de son dernier album, « Dame de cœur », qui sortira en automne en Algérie.

Avec une grande joie sur scène, le groupe El ferda a assuré la première partie du spectacle dans une ambiance des plus folles, utilisant des instruments de musique traditionnels, avec derbouka, tar, violon, mandole, t’bel, kerkabou et le fameux guembri. La formation sahraouie s’en est donnée à cœur joie en transportant le public dans un voyage en transe à la recherche du rituel sacré de la musique diwane de Béchar et toute sa magie et ses mystères. Des titres puisés du patrimoine gnaoui, tel Benbouziane, ont mis le feu aux gradins, avec des danses hystériques et des ovations de tout l’hémicycle.
Venu de Paris, l’ONB, dont la renommée remonte à vingt ans, est de retour à Alger pour présenter son dernier album intitulé Dame de cœur. Les onze membres du groupe ont, il faut le dire, éveillé les talents de danse de tous les spectateurs. A commencer par la célèbre Salam alikoum ya lahbab en guise de bienvenue, arrangée avec des instruments universels et jouée magistralement par tous les membres, notamment le saxophoniste. Le groupe a enchaîné les titres en faisant escale à Loukan ydirou alik, qui a mis une ambiance délirante avec la fameuse danse allaouie consiste à faire bouger essentiellement les épaules. L'ONB a dévoilé, pour la première fois en Algérie, quelques titres de son nouvel album qui met à l’honneur des duos improbables mais néanmoins sublimes avec des voix féminines maghrébo-africaines, à l’instar de Samira Brahima, Samia Diar, mais aussi Malouma, Lili Ster, Lolita Saldanha et tant d’autres artistes de diverses sonorités.
Ce groupe, qui peut être classé dans la catégorie « world music », fusionne de nombreux genres musicaux du Maghreb comme le chaâbi, le raï, la musique gnaouie avec des musiques du monde, telles que la salsa, le reggae, le jazz, le funk ou encore le rock afin d'obtenir une sonorité authentique. D'origine multi-ethnique, les membres du groupe sont de diverses nationalités : algérienne, marocaine, tunisienne, française et portugaise. Le groupe effectue de nombreux concerts partout dans le monde, mais sa notoriété est surtout établie en Algérie, en Tunisie, au Maroc et en France.

Organisé par l’Office national de la culture et de l’information, ce rendez-vous annuel se tient chaque mois d’août, au grand bonheur des Algérois, et constitue non seulement le lieu sacré des mélomanes, mais aussi une bouffée d’oxygène pour les fêtards et les amoureux des balades nocturnes au bord de la mer. Des stars algériennes, arabes et mondiales sont passées par la scène du théâtre du Casif, laissant leur empreinte et le souvenir d’avoir, un jour, gratifié le public algérien, éternellement mélomane.
        
EL MOUDJAHID 

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Août 2018 > »
D L M M J V S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

Images Aléatoires

metref-coulibaly.jpg

PROVERBE DU JOUR

Celui qui aime à demander conseil grandira. [PROVERBE CHINOIS]