kayena

ELLES VONT BIENTÔT DISPARAÎTRE DE NOS ÉCRANS PDF Imprimer Envoyer
Rubrique - Multimedia
Écrit par Walid AÏT SAÏD   
Mardi, 25 Janvier 2011 00:00
AddThis Social Bookmark Button

L’adieu aux chaînes françaises

la fin du signal analogiqueLe bon vieux démodulateur analogique, qui avait envahi les foyers algériens au début des années 1990, tombera bientôt dans les oubliettes.

Le bouquet analogique qui comporte les six chaînes hertziennes de télévision nationales françaises est dans le couloir de la mort. Son «exécution» est prévue pour cette année 2011.
En effet, il y a déjà de cela sept ans, l’Assemblée nationale française avait voté un projet de loi qui portait sur la modernisation de l’audiovisuel. Au programme: TNT (Télévision numérique terrestre) pour tous en 2011. Ce passage à la TNT privera incontestablement, les Algériens d’une ouverture télévisuelle à la Francophonie. Avec le verrouillage (en grande partie) des chaînes numériques satellitaires, l’Algérie se retrouvera avec un nombre réduit de chaînes francophones telle Canal Algérie ou celles émettant à partir de pays maghrébins. Avec la remarque que Canal Algérie est la copie conforme de l’Entv, peu regardée par les téléspectateurs.

Dès lors, les Algériens seront-ils définitivement coupés du monde francophone? Non, car les solutions existent. Cependant, elles sont très onéreuses ou relèvent de la piraterie. La carte bis de AB SAT est la meilleure de ces alternatives car «étant l’une des seules à être officielle», nous affirme Abdou, un gérant d’une boutique spécialisée dans l’audiovisuel au Hamiz, à l’est d’Alger.
Il ajoute que la carte permet de disposer aussi de toutes les chaînes TV de la TNT dont les six fameuses chaînes analogiques françaises.
Son prix est de 12.000 DA pour un abonnement d’un an. Toutefois, Abdou précise que son prix pose problème car elle ne décrypte qu’une quarantaine de chaînes. En plus, ce ne sont pas des chaînes qui intéressent le téléspectateur algérien qui est plutôt branché sur le sport ou le cinéma.
La deuxième solution en vigueur préconisée par Abdou est la carte Canal Plus Maghreb. Cette offre très onéreuse, est moins attractive.

Les programmes des 35 chaînes du bouquet ne sont pas les mêmes que celles proposées par Canal+ Europe. D’ailleurs, Abdou avoue qu’il ne propose plus cette offre qui n’a rencontré aucun engouement de la part de ses clients. «Je ne vais pas payer 1800 DA par an pour voir le championnat d’Algérie», dit un client rencontré dans ce magasin.
Du fait du manque flagrant d’offres officielles, les téléspectateurs algériens seront obligés de se contenter des offres pirates. La plus remarquée d’entre elles n’est autre que le dernier arrivé des décodeurs qui ont envahi le marché algérien depuis l’été dernier.

En fait, les Algériens, ne parlent que de cet outil vu qu’il permet de décrypter toutes les chaînes, explique Samy, un technicien qui s’est spécialisé dans l’installation des paraboles. Ce décodeur est un module qui se place en même temps que le démodulateur numérique classique. Son prix est relativement abordable: il coûte entre 4000 et 6000 DA. En plus, son installation est des plus simples car il suffit juste de le relier à une deuxième parabole. L’assiette parabolique principale doit être orientée vers le satellite choisi pour décrypter le signal émis et le tour est joué.
Le décryptage par Internet est aussi très convoité. Comme le décodeur, il décrypte toutes les chaînes souhaitées. Il a, en plus, l’avantage d’être une solution semi-officielle. Puisque les hackers algériens achètent de vraies cartes de télévision par Internet et les partagent via un serveur sur une trentaine d’abonnés. Ils créent ainsi un miniréseau interne. Néanmoins, son coût est beaucoup plus important que celui du décodeur.
Sans parler de l’obligation d’avoir une connexion Internet. Il faut en conséquence «compter environ 1500 DA pour le récepteur spécial et l’installation, en plus de 800 DA par mois au titre de l’abonnement. Au total, il reviendra aux alentours de 2500 DA par mois».

Samy dit qu’il existe «d’autres solutions telles que les cartes pirates, mais leur durée ne dépassent généralement pas les 2 mois». Pour le moment, les moyens les plus fiables sont donc le décodeur et le décryptage par Internet. Les Algériens doivent même sombrer dans l’illégalité pour pouvoir capter leurs chaînes préférées et s’ouvrir au monde.

L'Expression

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Octobre 2018 > »
D L M M J V S
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Images Aléatoires

cheb-mami-10-10.jpg

PROVERBE DU JOUR

Quiconque ira verra ; celui qui restera n'aura rien. [PROVERBE AFRICAIN]