kayena

Alors que Zemmamouche, Ghilas et Cadamuro ne seront pas du voyage PDF Imprimer Envoyer
Rubrique - Sport
Écrit par Fares R   
Mercredi, 03 Septembre 2014 10:57
AddThis Social Bookmark Button


Gourcuff : “Le match face à l’Éthiopie est important mais pas décisif”

Gourcuff : “Le match face à l’Éthiopie est important mais pas décisif”Le sélectionneur national Christian Gourcuff a animé, hier, une conférence de presse au Centre technique national de Sidi-Moussa au deuxième jour du stage de l’équipe nationale de football qui s’apprête à rallier l’Éthiopie pour affronter les Walya dans le cadre du premier match de poule des éliminatoires de la CAN-2015 qui aura lieu au Maroc.

 

D’emblée, le technicien français est revenu sur la mort tragique du joueur camerounais de la JSK, Albert Ebossé, qui a endeuillé le football algérien en estimant que la violence n’a pas de place dans les aires de jeu. “Je tiens d’abord à présenter mes condoléances les plus sincères à la famille Ebossé. Je pense que ce qui est arrivé à Albert est un acte regrettable. Il faudra à mon sens retenir les leçons”, a-t-il dit. Puis il aborde la composante du groupe et les préparatifs en vue du premier match face à l’Éthiopie programmé pour samedi. À ce titre, il a commencé tout de go par dire qu’il a dû se passer des services de joueurs tels que Ghoulam, Zemmamouche, Ghilas et Cadamuro. “Pour ce qui est d’abord de Ghoulam, je pense que c’est une grande perte. Je compte beaucoup sur lui. Il s’est blessé avec son équipe. Dommage, il ne sera pas avec nous. Au sujet de Zemmamouche, il a quitté le stage en raison d’une blessure aux adducteurs alors que pour le cas de Ghilas et Cadamuro, j’ai préféré les laisser à la disposition de leurs nouveaux clubs d’autant plus qu’ils n’ont pas de temps de jeu dans les jambes”, a expliqué le technicien français qui pourrait faire appel à ces derniers en cas de besoin pour la deuxième rencontre face au Mali prévue le 10 septembre au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Interrogé en outre sur le retour de Chaouchi retenu aux côtés de M’bolhi et Cédric parmi les joueurs qui feront le voyage en Éthiopie, le successeur du Bosnien Vahid Halilhodzic a affirmé que le portier mouloudéen mérite une nouvelle chance bien qu’elle se fasse au détriment de Doukha. “Je ne le connaissais pas auparavant (Chaouchi, ndlr). J’ai eu la chance de le voir lors de la finale de la Supercoupe d’Algérie. Il a laissé une bonne impression. J’estime que tout joueur mérite une nouvelle chance”, a-t-il précisé et d’enchaîner sur Mehdi Zeffane, la nouvelle tête du groupe des Fennecs : “Il est vrai qu’il a moins d’expérience mais c’est quelqu’un sur qui on pourra compter.”

“Un retour de Belhadj, pas forcément d’actualité”
Évoquant par ailleurs les rumeurs faisant état d’un éventuel rappel de Nadir Belhadj notamment suite à la blessure de Ghoulam, Gourcuff a affirmé qu’il connaissait le joueur lorsqu’il était en France mais moins depuis son départ au Qatar. “Mais un retour de Belhadj, dit-il, n’est pas forcément d’actualité.” À la question de savoir s’il a déjà en tête le onze qu’il compte aligner samedi, le coach national a affirmé qu’il ne compte pas trop chambouler l’équipe qui était au Brésil bien qu’il appréhende la forme de certains joueurs notamment en cette période qui coïncide avec le début des différents championnats en Europe. “C’est une période où les joueurs ne sont pas prêts à enchaîner les matches. J’aurais préféré un mois de stage pour préparer mon groupe mais je n’ai pas assez de temps. Nous avons seulement quatre jours pour nous préparer. C’est peu il est vrai, mais cela pourrait me servir pour passer rapidement mon message”, et de poursuivre : “Je dirai que j’ai des idées. Je dois voir la façon dont les joueurs vont se comporter durant le stage. J’ai également des interrogations. Je verrai plus clair d’ici à samedi.”

“L’altitude, il n’y a pas une solution miracle”
Pour ce qui est du match face aux Éthiopiens, l’ex-coach du FC Lorient a indiqué qu’il possède peu d’informations sur son adversaire. “Toutefois, nous avons des éléments que nous essayerons d’exploiter bien qu’ils soient anciens. Cela dit, le plus important pour nous, c’est d’essayer surtout d’éviter de subir, ce qui veut dire que nous devons garder le ballon et tenter d’imposer notre jeu. Il faudra aussi rester vigilant face à une équipe d’Éthiopie qui a de bons attaquants. C’est un match important mais pas décisif. Il y a quand même six matches que nous allons jouer durant la phase des éliminatoires. Nous, de toutes les manières, nous allons faire le maximum pour revenir avec un résultat positif lequel sera d’un bon apport psychologique pour les joueurs en vue de la suite de notre parcours. On sait qu’il nous faut 12 points pour nous qualifier à la phase finale. Il faudra donc les prendre le plus rapidement possible”, et d’ajouter à propos de l’altitude qui pourrait gêner ses joueurs le jour du match à Addis-Abeba : “Il n’existe pas de solution miracle. Pour s’adapter à l’altitude il faudra au moins 15 jours. Nous, nous n’aurons pas beaucoup de temps. Nous devons faire avec. L’essentiel comme je l’ai dit, c’est d’essayer d’imposer notre jeu et rester vigilant”, a dit encore l’entraîneur historique des Merlus. Enfin, ce dernier a estimé qu’il y aura bel est bien une rupture avec la méthode de travail de coach Vahid, l’ex-patron des Verts. “Je ne vais pas être dans la continuité tactique de Vahid mais je suis souple. Il n’y aura pas de rupture totale mais il y aura une rupture quand même”, a-t-il conclu.

LIBERTÉ 

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Septembre 2018 > »
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Images Aléatoires

eric-gerets-.jpg

PROVERBE DU JOUR

Quand on commence à compter, on ne s'arrête plus. [PROVERBE ARABE]